Top 5 meilleurs jeux FPV simulateur

Top 5 des jeux FPV pour apprendre à piloter

Vous n’avez toujours pas de drone ? Alors, consultez notre guide sur les meilleurs drones du moment.

Mais avant tous prenez le temps de vous familiariser avec les commandes avant de commencer à piloter votre machine sur de grandes places.

Comme un astronaute qui s’exerce sur des machines avant de partir dans l’espace. Les jeux FPV constituent un bon exercice. Ils sont d’un réalisme stupéfiant.

Mais lequel choisir vous demanderiez-vous ? Voici quelques-unes de nos recommandations.

Liftoff Drone Racing

jeux vidéo Liftoff

Jeu sorti en 2015 par Lugus Studio, le Liftoff Drone Racing reste parmi les plus sollicités et recommandés des connaisseurs.

Vous y trouverez plusieurs exercices de simulation de vol (à commencer par le didacticiel) avec des obstacles réalistes et des paysages variés (10 au total). Vous pourrez vous y essayer à des mouvements simples pour commencer et ensuite petit à petit vous améliorer et effectuer des figures plus compliquées voir dangereuses normalement. Un moyen des plus divertissants de découvrir les joies du pilotage avec trois modes :

  • Races
  • Freeride
  • Freestyle

Au fur et à mesure que les années ont passé, Liftoff a connu des mises à jour et a élargi sa cible.

Le jeu ne se contente plus d’aider les pilotes amateurs et professionnels, il séduit également les gamers sur console. Il est d’ailleurs sortie sur Playstation 4 et X BOX One. Sur ces plateformes, une fonction « vol assisté » sera à la disposition des débutants.

En effet, il reste beaucoup plus facile de piloter avec une manette de drone dédiée connectée à un PC.

Dans Liftoff, vous serez en mesure d’essayer plusieurs modèles de drones.

Si vous n’avez pas encore fait votre choix pour un prochain achat, c’est le meilleur moyen de comparer le mode d’utilisation des déclinaisons disponibles. Vous saurez ainsi quelle référence est faite pour vous.

Pour pouvoir disposer de cette application sur votre PC, celui-ci doit avoir les performances requises :

Windows 7, Core 2 duo 2.4 Ghz ou plus/AMD 3 Ghz ou plus, carte graphique ; Geforce GTX 960M/ Radeon HD 7750 ou plus, 1 GB video card Memory.

Il vous faudra également une connexion internet de qualité. Le jeu a besoin de 4 GB d’espace. Si vous avez des configurations plus élevées, l’expérience sera bien entendu meilleure et les mises à jour ne vous causeront pas de problèmes.  

DRL: The Drone Racing League Simulator

drone racing league simulator

Les jeux FPV stimulateurs de pilotage sont aujourd’hui de plus en plus appréciés aussi bien des amateurs de drones que des simples gamers.

Pour ceux qui préfèrent une expérience sur console de salon, sachez que le DRL est également disponible sur XBOX ONE et PS4.

Sur PC, ce jeu nécessite les configurations ci-après :

un système d’exploitation et un processeur 64bits, Windows 10 x 64, intel Core i5-4460 (2.70 Ghz), une RAM de 8GB, une carte graphique NVIDIA GeForce GTX 650 (2GB), un espace disque de 4 GB, un directX version 11 et bien entendu une connexion internet haut débit.

Ce jeu a été bien conçu et intègre plusieurs modes. Bien sûr, vous pouvez commencer en tant que débutant pour ensuite améliorer vos aptitudes et changer de niveau au fur et à mesure des exercices.

Il existe en tout 54 tutoriels sur DRL. Vous y aurez de multiples indications et recommandations pour mieux voler de façon plus fluide et rapide.

Vous disposerez aussi de 24 cartes et de 18 courses réalistes pour vous mettre en condition.

Les obstacles sont variés et vous plongent dans des situations qui pourraient effectivement arriver dans la vraie vie.

Il en existe en tout 140 sortes. De quoi avoir assez d’expérience pour diriger un véritable drone lorsque vous vous sentirez prêt à le faire.

Avec ce simulateur, vous pouvez également créer votre propre drone à l’aide de 120 millions de références enregistrées. Libre à vous de ne pas customiser le vôtre. Cela dit, cette option reste tout de même très enrichissante. Vous découvrirez le fonctionnement de différents modèles et ne vous heurterez pas à de mauvaises surprises lorsque vous détiendrez votre appareil. Ce simulateur est pour toutes ces raisons l’un des plus recommandés sur les réseaux aussi bien par les amateurs que par les habitués.

DCL : Drone Championship League

drone championship league

Il s’agit ici à la base d’un jeu dédié aux consoles de salon XBOXE ONE et PS4. Toutefois, il est également disponible sur PC.

Ce simulateur de vol a particulièrement été bien reçu des amateurs et des débutants. Plusieurs d’entre eux le conseillent d’ailleurs au grand public.

Pour pouvoir y jouer, il vous faut un système d’exploitation :

64-bit Windows 7 à 10 avec un processeur Intel core i5-670 plus une RAM de 4GB et bien sûr une carte graphique dédiée GeForce GTX650.

Nécessité également de disposer d’une bonne connexion internet. Ce logiciel occupe pour sa part 12 Gb d’espace.

Les simulations que vous y trouverez sont diverses. Vous avez deux options : vol libre ou en course.

Pour ceux qui veulent s’initier, cette plateforme est idéale. Vous aurez de quoi vous entraîner et augmenter votre niveau à force de pratiques.

La possibilité de se mesurer à des pointures dans le pilotage de drone se présente également à vous.

Le graphisme a reçu d’excellentes notes par ceux qui ont déjà testé le jeu. Une des raisons d’ailleurs qui ont poussé beaucoup de monde à s’y intéresser. Cela dit, quelques-uns reprochent le manque de réalisme au niveau de la gravité. Selon plusieurs avis, on dirait que le drone flotte.

RDS : Real drone simulator

real drone simulator

Le principal atout de ce jeu c’est avant tout sa gratuité totale.

En effet, vous pouvez le télécharger sur les plateformes dédiées pour 0 euro. Cela dit, attention aux configurations nécessaires pour bien l’utiliser. Votre ordinateur doit disposer d’au moins:

  • 4 Go de RAM
  • Et de 2 cpu
  • Une carte graphique puissante est également requise

Il semble préférable et d’ailleurs exigé que cette dernière n’ait pas trop d’ancienneté. Un modèle de nouvelle génération se montrerait le plus approprié pour pouvoir bien profiter de toutes les options de ce simulateur. La cause en est le DirectX11.

Il existe bien sûr plusieurs versions du RDS. Chacune présente des situations de vol réalistes sur un terrain plat, accidenté ou rempli d’obstacles.

Vous pouvez en outre pour commencer vous initier grâce à de simples exercices qui vous permettront de vous familiariser avec les fonctions de votre drone et les différents boutons de votre manette.

L’option course est également disponible sur ce jeu, vous donnant ainsi la possibilité de vous entraîner aux vols sportifs sans risquer d’endommager votre véritable matériel.

Le graphisme a été bien travaillé pour le DRS. Cela optimisera votre expérience utilisateur tout en vous permettant de vous immerger entièrement dans les environnements présentés dans ce simulateur.

Avec le RDS vous aurez aussi l’occasion de pratiquer vos figures en vue de les reprendre dans la vraie vie sans risquer de crasher votre drone.

Quelques bémols quand même, les grains qui apparaissent dans le mode course quand l’appareil vol à toute vitesse. Difficile de voir précisément le chemin. Cela dit, cela a été amélioré par le concepteur pour donner à l’utilisateur plus de satisfaction. Dans la version Alpha, vous ne rencontrerez pas ce souci.

FPV Freerider

Pour les amateurs de course, c’est le simulateur à essayer.

En effet, ce jeu permet de conduire des racers 250. Ce simulateur peut se jouer aussi bien sur PC que sur des consoles de salon telles que la XBOX One ou encore la PS4.

Il s’avère même possible de l’avoir sur votre Smartphone. Vous pourrez de cette façon pratiquer à chaque fois que vous avez du temps libre où que vous soyez : à la maison, dans un parc ou au travail (pendant la pause bien entendu).

Comme pour tous les jeux de ce type, la démo est généralement gratuite.

Vous pouvez donc la télécharger sur les plateformes dédiées pour appréhender un peu les différentes possibilités. Après cela, vous verrez si vous achetez ou non la version intégrale pour environ 5 dollars.

Le graphisme sur ce simulateur est assez apprécié des amateurs. Les images sont belles et permettent ainsi une bonne immersion.

Plusieurs modes sont disponibles :

  • Accro
  • Vol 3D
  • Stabilisé

Vous aurez de quoi vous exercer petit à petit pour apprendre les bases et finir par tenter les figures qui jusque-là ne vous étaient pas accessibles.

Ce FPV ne nécessite pas de configuration complexe. En tout cas, son manuel ne l’indique pas. Ce qui peut s’avérer être un problème si vous l’avez acheté et que le jeu ne fonctionne pas. Car oui, il existe certains Smartphones qui ne le supportent pas. Essayez donc d’abord la démo.

Le nombre d’environnements disponible sur Freerider n’est pas aussi impressionnant que sur d’autres jeux de la même catégorie. On en compte ici 6 en tout. Cela dit, vous pouvez grâce à eux jauger les difficultés que vous pourriez rencontrer dans des paysages spécifiques.

Si vous aimez vous défier entre amis, ce jeu pourrait ne pas vous convenir. Il n’intègre pas un mode multijoueur.   

Table des matières

Laisser un commentaire

Plus D'articles

drone pour débutant

Quel drone choisir pour un débutant ?

Vous cherchez à acheter un drone et vous vous demandez quel est le meilleur drone pour débuter ? Notre équipe drone-addict a testé pour vous

Les meilleurs drones pour la photo / vidéo

Que vous soyez photographe amateur ou professionnel, aujourd’hui les drones sont capables de faire les deux. L’équipe Drone-addict a testé pour vous les meilleurs drones